Comment les Américains et les israéliens espionnent le monde entier!!!,

Publié le par cogitophilos

 

Le Réseau ECHELON
 
Le Réseau Mondial d’Espionnage de la NSA

cogito AZEDDINE

cogitophilos@hotmail.com

echelon 001

 
              Grâce à l’utilisation d’un système de satellites et de super ordinateurs qui déchiffrent des mots codés, la NSA (Agence de Sûreté de l’Etat) américaine et ses associés du UKUSA surveillent en permanence les gouvernements, les sociétés et les citoyens.
 
              Dans le plus grand effort de surveillance jamais établi, la NSA (Agence Nationale de Sécurité) américaine a mis au point un système d’espionnage à l’échelle mondiale, sous le nom de code ECHELON, qui intercepte et analyse pratiquement tous les appels téléphoniques, fax,
 e-mails et télex provenant du monde entier. ECHELON est sous le contrôle de la NSA mais il est dirigé conjointement par le GCHQ (Centre d’Interception des Télécommunications Etrangères) britannique, le CSE (Département de Sécurité des Communications) canadien, le DSD (Direction Sécurité Défense) australien et le GCSB (Bureau de Sécurité des Communications néo-zélandais). Ces organisations sont liées par un accord secret, le « UKUSA Security Agreement » signé en 1948 dont le contenu reste encore inconnu.

echelon-00010.jpg
   La conception de ce système d’espionnage est très simple : des stations d’interception placées dans le monde entier afin de capter toutes les communications transmises par satellites, micro-ondes, réseaux cellulaires ou à fibres optiques, puis traitement de ces informations par les énormes ordinateurs de la NSA comprenant des programmes de pointe de reconnaissance vocale et de reconnaissance optique des caractères (OCR) qui rechercheront des mots codés ou même des phrases codées (à l’aide du « Dictionnaire ECHELON ») pour ensuite reconnaître le message, l’enregistrer et le transcrire pour une analyse ultérieure. A chaque « poste d’écoute », des analystes des Services Secrets conservent des listes de mots clés leur permettant d’analyser toute conversation ou tout document transmis par le système pour ensuite le ou la transmettre au Quartier Général des Services Secrets qui ont demandé l’interception.
     Parmi les activités du système ECHELON nous trouvons : L’espionnage politique et l'Espionnage commercial
(.....................................)

echelon-003.jpg

   ECHELON est en fait un vaste réseau de stations d’espionnage électronique situées dans le monde entier et gérées par cinq pays : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle Zélande. Ces pays, liés par un accord encore tenu secret et nommé UKUSA (que l’on prononce « you-kou-za »), espionnent mutuellement leurs citoyens en interceptant et en rassemblant les signaux électroniques de presque chaque appel téléphonique, chaque fax et message e-mail transmis chaque jour dans le monde entier. Ces signaux passent par les énormes ordinateurs de la NSA qui recherchent certains mots-clés appelés les « Dictionnaires ECHELON ».

              La plupart des détails de ce système d’espionnage éléphantesque et de l’accord UKUSA qui l’appuie restent un mystère. Ce que nous savons d’ECHELON est le fruit des efforts de journalistes et de chercheurs de par le monde qui travaillent sans relâche depuis des dizaines d’années afin de découvrir les opérations de systèmes les plus secrets de nos gouvernements. La publication en 1996 du livre de Nick Hager, journaliste néo-zélandais, Secret Power : New Zealand’s Role in the International Spy Network (Pouvoir Secret : le rôle de la Nouvelle Zélande dans le réseau d’espionnage international) fournit un regard des plus détaillé sur le système et attisa l’intérêt suscité par ECHELON ainsi que le débat concernant sa propriété.


            Dans son rôle de chef de groupe du UKUSA, la NSA est chargée en premier lieu de créer de nouvelles technologies de surveillance et de décodage, dirigeant les autres agences coopérantes vers leurs cibles et leur fournissant l’entraînement et les outils pour intercepter, traiter et analyser la quantité énorme de renseignements qu’ils collectent. Grâce à son équipe la plus sophistiquée du monde, le UKUSA considère la NSA comme le maître d’œuvre le plus compétent qui soit.
    
echelon-009.jpg
Le Quartier Général de la NSA se trouve à Fort George Meade, entre Washington DC et Baltimore (Maryland). Elle est très enviée dans le monde entier pour son équipement impressionnant et son personnel. C’est elle qui emploi le plus grand nombre de mathématiciens du monde, composé des meilleures équipes de codeurs et de décodeurs jamais réunis. Les décodeurs sont chargés de découvrir les codes secrets donnant accès aux communications électroniques internes et étrangères et d’envoyer les messages ainsi décodés aux énormes équipes de linguistes chevronnés qui peuvent relire et analyser les messages dans plus de cent langues. La NSA est également chargée de créer des codes pour protéger les communications du gouvernement américain.

echeleon-005.gif
Le Réseau ECHELON

echeleon-004.jpg
 
              Le vaste réseau créé par le UKUSA couvre toute la surface du globe et l’espace n’a aucun secret pour lui. Grâce à des stations d’interceptions terrestres, des bateaux de renseignements voguant sur toutes les mers du globe et des satellites top secrets tournant à presque 40.000 km au-dessus de nos têtes, la NSA et ses alliés du UKUSA ont accès aux réseaux de communication du monde entier. Très peu de signaux échappent à leur vigilance électronique.

              Les membres du UKUSA s’étant divisés le monde, chaque agence dirige son espèce « d’aspirateur » électronique vers le ciel et vers la Terre à l’affût des moindres signaux de communications qui pourraient traverser l’immense territoire balayé par le système. Les installations de la NSA aux Etats-Unis couvrent les communications des deux continents américains ; le GCHQ au Royaume-Uni est responsable de l’Europe, de l’Afrique et de la Russie ; le DSD australien assiste les interceptions SIGINT en Asie du Sud-Est, dans le Pacifique sud-ouest et dans la partie est de l’Océan indien ; le GSCB de Nouvelle Zélande, quant à lui, est chargé du Pacifique Sud ; le CSE canadien s’occupe des interceptions du reste du nord de la Russie, du nord de l’Europe et du nord du continent américain.

echelon-008.jpg

              Le pivot du réseau ECHELON est constitué par les importantes stations de réception et d’écoute alimentées par les satellites Intelsat et Inmarsat, responsable de la plupart des communications par téléphone et par fax à l’intérieur même et entre les pays et les continents. Les vingt satellites Intelsat suivent une orbite géostationnaire raccordée à un point particulier de l’équateur. Ces satellites reçoivent essentiellement les communications civiles mais également les communications diplomatiques et gouvernementales qui intéressent au plus haut point les membres du UKUSA.

echelon-007.jpg

              Un autre appui important du système ECHELON est le réseau américain de satellites espions et ses bases de réceptions éparpillées sur tout l’empire du UKUSA. Basés dans l’espace, ces « aspirateurs » électroniques de communications captent tout le trafic de communications radio, micro-ondes et cellulaires qui circule sur Terre.
  Ses satellites de surveillance agissent comme des pelles géantes, ramassant les communications électroniques, les conversations sur téléphones portables et diverses transmissions radio. Les stations qui contrôlent les opérations et le ciblage de ces satellites sont sous le contrôle exclusif des Etats-Unis, malgré leur installation sur des bases militaires étrangères. Les deux installations principales sont à Menwith Hill en Angleterre et à Pine Gap en Australie.

cogito AZEDDINE

cogitophilos@hotmail.com

Publié dans facebook et espionnage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article