Psychologie : La dépendance affective, c'est quoi ?

Publié le par cogito AZEDDINE

 

La dépendance affective, c'est quoi ?
couple.jpg

S’attacher est une nécessité biologique : le lien amoureux est garant de notre reproduction. Ainsi avons nous tous besoin d’aimer et d’être aimés. Mais lorsque le regard de l’autre devient décisif pour l’estime de soi, on parle alors de « dépendance affective pathologique ». Comment faire la différence entre cet état et l’amour ? En réalité, un seul élément les distingue : la souffrance.

« Un dépendant affectif est incapable de vivre sans l’autre, il ne peut ni quitter ni supporter d’être quitté, résume la psychothérapeute Sylvie Tenenbaum, auteur de Vaincre la dépendance affective (Albin Michel). Il a une telle hantise de l’abandon, de la solitude qu’il préfère taire ses émotions et ses désirs que de prendre le risque de s’affirmer et d’engendrer un conflit. »

On l’aura compris, les dépendants affectifs aiment comme les boulimiques mangent : non par plaisir ou simple besoin, mais pour combler un manque. Cette pathologie du lien, qui touche plus les femmes que les hommes, trouve en effet toujours sa source dans l’enfance : carence affective, rapport fusionnel à la mère, parent dépressif… La relation ne peut être équilibrée puisque l’autre n’est là que pour combler nos attentes et nos frustrations. Il n’est pas aimé pour lui-même, mais « instrumentalisé ». On se fond dans l’autre et on vit par procuration pour avoir l’impression d’exister car, seul, on n’a pas de valeur…

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les dépendants affectifs ne le sont pas seulement de leur conjoint, mais aussi de leurs amis, de leurs enfants, de leurs collègues…
dependance-affective.jpg

la suite - bientot 

cogito AZEDDINE

cogitophilos@hotmail.com

Publié dans Philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article